Auteur Sujet: Je m'y mets  (Lu 3132 fois)

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2061
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
Je m'y mets
« le: 01 octobre 2007, 23:09 »
On dit souvent que charité bien ordonnée commence par soi-même. Pourtant je ne suis pas le premier à me lancer enfin dans la construction de mes de Dion. Pas eu le temps depuis en raison des travaux sur le futur modèle du GEMME et aussi de travaux domestiques dans mon appartement !

De plus, j'avais déjà monté les deux modèles de pré-série en résine...

Première impression. C'est pas mal le polystyrène. Plus mou et moins cassant que la résine. En cas de malheur, un petit peu de colle et on ne voit plus rien.

Le travail d'ébavurage n'est pas pas négligeable, mais s'effectue tous simplement avec le bout de la lame du cutteur. Cela fait moins de poussière que la résine qu'il faut limer. Sans compter que, contrairement à la résine, cela ne dégage pas d'odeur qui prenne à la tête.

J'ai utilisé deux colles, de la REVELL un peu plus visqueuse avec un embout aiguille pour le montage de cloisons et de la humbrol avec pinceau  qui pénète sans problème par capillarité dans les assemblages(Un peu comme le trichlo, mais l'odeur en moins).

Oups ! Les cloisons intérieures sont trop épaisses et ne rentrent pas dans les emplacements réservés dans les flancs et la toiture.  C'est un problème de tirage car les maîtres modèles et les tirages résines étaient impeccables à ce niveau, rentrant très légèrement en force. C'est à ce niveau que se situe le plus gros travail pour affiner les bords. Heureusement, cela se fait relativement facilement avec le bout d'une lime plate fine.

Ce problème est peut-être amplifié du fait que j'ai commencé à monter un exemplaire dont je m'étais aperçu qu'il présentait des défauts et que je m'étais réservé.

Finalement, le plus enquiquinant avec le polystyrène c'est qu'il faut attendre plusieurs heures pour qu'un assemblage soit suffisamment consolidé avant de passer au suivant. Les modèles de présérie avaient été montés à la cyano ce qui allait plus vite, mais était aussi plus dangereux : erreur interdite. En cours de séchage, les pièces sont maintenues avec des gros caoutchouc de 150x10 et 120x10. Je n'en regrette pas l'achat !

Mais le plus gros travail c'est le rebouchage des fentes avec du mastic. Du  Model Filler de Humbrol pour les plus importantes, puis finition avec du Tamiya Putty. Le ponçage se fait au papier abrasif à l'eau 240 pour le dégrossissage et 400 pour la finition. Le papier à polir est collé avec du double face sur une plaque métallique pour en faire une petite lime (bien pratique pour éviter d'abimer les joncs), puis un petit coup de 400 au bout du doigt.

Pas de difficulté mais, il faut être patient. D'abord pour attendre que le mastic sèche et ensuite car il faut souvent deux ou trois couches de mastic.

Voilà. Pas le courage de sortir l'appareil ce soir, mais sans doute en fin de semaine...

Et vous, où en êtes-vous ? Votre modèle est-il encore dans sa boite ?

Bernard
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne Bruno

  • Administrateur
  • Membre confirmé
  • *****
  • Messages: 262
  • Echelle(s) pratiquée(s): H0m - 009 - 0m
Re: Je m'y mets
« Réponse #1 le: 04 octobre 2007, 18:30 »
Citation de: "netmetrique"

Et vous, où en êtes-vous ? Votre modèle est-il encore dans sa boite ?

Bernard


Non, il est dans *des* boîtes, d'un coté le châssis, de l'autre la caisse :-)

Tu nous feras part de ton expérience en ce qui concerne les fenêtres. Bien que tu stipules qu'il est plus simple de limer les vitrages pour que ça rentre, j'ai préféré, pour ma part, "usiner" au cutter les encadrements afin de recréer un léger "rebord" pour arrêter le vitrage...
Bruno Rocci

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2061
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
Je m'y mets
« Réponse #2 le: 06 octobre 2007, 18:50 »
Ca y est, la famille de Dion s'agrandit :


De gauche à droite :
1 - Montage des cloisons sur un flanc
2 - Il ne reste plus qu'à monter les faces avant et arrière
3 - La caisse est entièrement montée. Les fentes ont été mastiquées et le mastic est en cours de séchage
4 - Ce coup ci, la caisse est terminé, mastiquée et poncée. seule quelques petits défauts sont à reprendre.
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne fantrains

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 11
Je m'y mets
« Réponse #3 le: 12 octobre 2007, 11:46 »
Superbe,
j'en suis au même stade, ponçage fin terminé et j'attends d' avoir un peu de temps pour demarrer la peinture.
Je suis bien équipé, cabine aspiration etc ...mais il faut être très detendu et sans contrainte de temps pour commencer ce travail.
On ne peut pas commencer puis s'arrêter pour un coup de téléphone ou une urgence imprevue.
Merci de nous tenir informés, c'est vrai que ce forum est un peu calme mais c'est quand même hyperspecifique  :wink:
Tout à fait de ton avis concernant ton intervention sur la liste Gemme mais nous ne changerons plus rien sur la presence de plusieurs forums créés suivant les susceptibilités de chacun...
Par ailleurs, et j'en suis également un peu responsable notre participation est parfois très reduite, attendant plutôt des informations mais partageant peu nos experiences.
A bientôt et encore merci pour ton travail.
On se voit ? peut être ? fin Novembre à Villebon.
Cordiales salutations,
Patrick

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2061
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
Re: Je m'y mets
« Réponse #4 le: 22 octobre 2007, 23:10 »
Quelques photos du travail qui avance bien trop lentement à mon gout.

J'ai commencé le montage mécanique.

Tout d'abord la préparation des supports de suspension arrières, coupé à la fraise scie sur la fraiseuse (c'est quand même plus rapide qu'à la scie) :



Puis le brunissement des pièces de fonderie et des roues. Ceci est effectué au trempé dans un bain de tourmaline :



Souvent un seul traitement n'est pas suffisant pour obtenir un aspect satisfaisant :



Mais après deux ou trois passage successifs dans le bain le traitement devient impeccable :

Bernard Marchand
Site Netmetrique