Auteur Sujet: Un fourgon.  (Lu 5612 fois)

Hors ligne sebvdn

  • Membre débutant
  • **
  • Messages: 54
  • Echelle(s) pratiquée(s): Oe / On30
Un fourgon.
« le: 01 décembre 2012, 10:29 »
Bonjour,

Voila ma dernière construction,de c' est dernier temps :



Il manque encore attelages et boites d'essieux,ressort de suspension et marchepieds ...

Ma source d'inspiration est venue d'ici :


La conception a été réalisé en Dao


La photodecoupe,suivant la méthode Mimo,qui a cependant des limites :




Ou, c'est moi qui ne maîtrise pas encore parfaitement le "métier"  :)

Donc, pour la construction, les matières retenues sont le laiton,du balsa et du papier canson ...
Un fichier Edrawings est dispos http://wilmet.sebastien.free.fr/photo-forum/gemme/fourgon/caisse-assemblage.EASM

Pour les dernières pieces qu'il me reste a réaliser (boite d'essieux,suspension et marche pieds), j'avais songé au fraisage (d'où ma question sur le sujet,y a quelque temps  ;) )
Idée qui finalement, je ne retiens pas, je songe a créer un modèle maître puis a faire ça copie par moulage.

Quelqu'un aurait il un plan de boite d'essieux et suspension ?

Un truc simple,généraliste; merci.

Seb.


Hors ligne Bernard JUNK

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 1694
Re : Un fourgon.
« Réponse #1 le: 01 décembre 2012, 23:48 »
Puisque tu es parti sur du matériel roumain, voici quelques photos prises sur la ligne de la Vaser ...










Hors ligne le poète

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 770
  • Echelle(s) pratiquée(s): HOe, HOm, OO9, HOf
Re : Un fourgon.
« Réponse #2 le: 02 décembre 2012, 06:51 »
Bonjour Sebvdn,

Tu as choisi un modèle attirant.
Pour tes armatures de caisse en gravure, tu tombes certainement sur un point particulier : tu as enlevé beaucoup de matière, ce qui use rapidement le bain (sauf si tu as laissé des rectangles protégés à l'intérieur des panneaux).
Je n'ai pas beaucoup d'expérience en gravure, d'autres ici pourront mieux te conseiller, mais laisse leur quelques jours pour découvrir ce nouveau fil).
La gravure artisanale a une réputation de magie noire, il faut un peu de pratique pour la maitriser.
Quelle est ta méthode mimo ?



Question docs et astuces, connais tu ce fil de recensement sur PME fait par Marcel :
http://www.passion-metrique.net/forums/viewtopic.php?f=3&t=4049

et en particulier sur la gravure chimique : http://www.passion-metrique.net/forums/viewtopic.php?f=11&t=2844,
voir aussi les explications sur les pages de l'AFMN (club de Nice) http://amfn.chez.com/usinchim/usnchi_gene.htm

et sur les ressorts à lames en carte plastique :
http://www.passion-metrique.net/forums/viewtopic.php?f=11&t=4046

et puis des boites d'essieux de matériel de carrières Galloises (rudimentaires, mais l'idée peut être transposée)
http://www.passion-metrique.net/forums/viewtopic.php?f=6&t=4512&p=243839#p243738

à bientôt  :)
le poète anonyme

Hors ligne sebvdn

  • Membre débutant
  • **
  • Messages: 54
  • Echelle(s) pratiquée(s): Oe / On30
Re : Re : Un fourgon.
« Réponse #3 le: 02 décembre 2012, 11:01 »
Bonjour Sebvdn,

Quelle est ta méthode mimo ?


Bonjour,

Merci a Bernard et au Poète pour les informations,photos et liens ...

La méthode Mimo, c'est une salade de fruit entre la technique de Prof du forum Lr http://forum.e-train.fr/viewtopic.php?f=2&t=4313&hilit=gravure+chimique et de la technique de l'autocollant de Gilbert Gribi http://www.gilbert-gribi.ch/GGribi/autoco.html
Qui consiste, en absence de laiton présensibilisé, d'enfermer celui ci dans du sotch d'emballage,en veillant a bien chasser les bulles d'air,puis je colle sur une face mon typon; et je découpe les parties que je desire enlever ...
C long,chiant ,cela abîme la pointe du cutter et faut  pas "carburer" a la Mirabelle (les régionaux comprendront  :) ) De plus on est limité par les formes de pièces.

Merci pour l'explication de ma "dentelle" en effet,j'ai demandé au persulfate de retirer beaucoup de matière.
Et a ce sujet,j'ai remarqué que celui ci, s'usait vite et qu'il travaillait mieux quand celui ci était mélangé avec de l'eau déminéralisé (l'eau en Meuse et fort en calcaire !)
Comme le souligne le Poète,c'est de la magie noire  :)
De plus,il me semble que la temperature du bain,est une importance, ma sonde monte maxi a 32 deg Celsius ...
Enfin ,c'est de la magie noire  ;)
Seb.


Hors ligne le poète

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 770
  • Echelle(s) pratiquée(s): HOe, HOm, OO9, HOf
Re : Un fourgon.
« Réponse #4 le: 02 décembre 2012, 14:57 »
La dentelle est probablement due aux effets combinés :
      - de la quantité importante à ronger
      - d'une imperfection du collage du "typon"
      - à un creusement sous le "typon" (que je mets entre guillemets, car le typon est un masque pour procédé photo)

Il faut bien choisir quelque chose pour se lancer, je crois que ton premier essai  t'a apporté plusieurs difficultés.
Glane quelques conseils et garde courage.

Pour cette réalisation, j'ai l'impression que cela aurait été plus simple en traçant avec du vernis (à ongles) et un tire lignes.
« Modifié: 02 décembre 2012, 15:05 par le poète »
le poète anonyme

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2223
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
Re : Un fourgon.
« Réponse #5 le: 02 décembre 2012, 18:25 »
Quelques pistes :
  • La gravure au persulfate se fait impérativement à une température supérieure à 40°C-45°C. Si tu ne peux monter plus haut que 32°C, utilise plutôt du perchlorure, si possible suractivé.
  • Quelle est l'épaisseur et le matériaux (laiton ou maillechort) ? Tu as intérêt à te limiter à des épaisseurs faibles, inférieure à 4/10, au moins pour commencer.
  • Quelle a été la durée de gravure ? L'aspect me fait penser à une gravure trop longue.
  • Le bain était-il convenablement agité ? Si oui, as-tu pensé à retourner la plaque de temps en temps lors de la gravure ?
  • Si tu veux une bonne attaque, la plaque doit être préalablement convenablement décapée et dégraissée, par exemple en la décapant avec du CIF et/ou tampon Jex. Après, interdiction de la toucher à main nue.
Il n'est pas normale que tu ais "bouffé" des lames de cutter.  En effet, l'acier du cutter est nettement plus dur que le laiton et la découpe du scotch se fait encore plus facilement. C'est sans doute que tu appuyais trop fort. Il est possible de ce fait que le scotch d'emballage se soit légèrement décollé au niveau des trait de coupe doû des imprécisions.
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne Bernard JUNK

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 1694
Re : Re : Un fourgon.
« Réponse #6 le: 02 décembre 2012, 22:53 »
... cela aurait été plus simple en traçant avec du vernis (à ongles) et un tire lignes.

... Ou de la peinture (Humbrol par exemple, j'ai fait ça à mes débuts), plus facile à appliquer que le vernis à ongles. Notez qu'il existe dans le commerce le produit prévu pour : le vernis à graver pour eau-forte (Lefranc-Bourgeois ou autres).

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2223
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
Re : Un fourgon.
« Réponse #7 le: 02 décembre 2012, 23:26 »
Cela me rappelle également mes premiers circuits imprimés faits au début des années 1970 à la plume de normographe avec de la peinture achetée chez Radioprim à côté de la Gare du Nord...

Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne Bernard JUNK

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 1694
Re : Un fourgon.
« Réponse #8 le: 03 décembre 2012, 00:01 »
Mes premières gravures de laiton ont aussi été tracées à l'aide de cette plume avec de l'encre faite de goudron de pile de 4,5 V dilué dans du benzène. Recette donnée par Loco Revue à l'époque ... J'avais fait ainsi un autorail en HOe !

Hors ligne sebvdn

  • Membre débutant
  • **
  • Messages: 54
  • Echelle(s) pratiquée(s): Oe / On30
Re : Un fourgon.
« Réponse #9 le: 03 décembre 2012, 09:34 »
Bonjour,

Merci des informations netmetrique.

J'ai utilisé du laiton de 5/10 (récupération dans le grenier d'un amis,celui ci présentait des taches d'oxydation )que j'ai pas dégraissé et manipulé sans protection.
La gravure a durée 5 heures,la temperature maxi que j'ai pue relever dans mon bain était de 37 deg.
Y a t il des sondes de chauffage qui permettent de monter a 40 -45 degrés ?

Bref,j'ai commis pas mal d'erreurs.

Pour vos constructions,quelle épaisseur de laiton utilisé vous généralement ?

Merci.

seb.

Hors ligne sebvdn

  • Membre débutant
  • **
  • Messages: 54
  • Echelle(s) pratiquée(s): Oe / On30
Re : Un fourgon.
« Réponse #10 le: 09 décembre 2012, 17:28 »
Bonjour,

Grâce a votre aide a tous, j'ai pue réaliser mes boites d'essieux ...
Voici le modèle avant peinture :


a+
seb.

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2223
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
Re : Re : Un fourgon.
« Réponse #11 le: 10 décembre 2012, 23:01 »

J'ai utilisé du laiton de 5/10 (récupération dans le grenier d'un amis,celui ci présentait des taches d'oxydation )que j'ai pas dégraissé et manipulé sans protection.
La gravure a durée 5 heures,...


5 heures, c'est effectivement beaucoup trop ! Tu aurais dû préalablement dégraisser et décaper le laiton. Personnellement, j'utilise du scotch-brite, du CIF et de l'huile de coude.


la temperature maxi que j'ai pue relever dans mon bain était de 37 deg.
Y a t il des sondes de chauffage qui permettent de monter a 40 -45 degrés ?


C'est insuffisant pour du persulfate. Les résistance chauffantes sont prévues pour des aquarium et une température de l'ordre de 28°C. Cependant, en bricolant la mienne, j'ai réussi à la faire monter jusqu'à 45-50°C


 Pour vos constructions,quelle épaisseur de laiton utilisé vous généralement ?
 
 

Pour débuter limites-toi à du 2 ou 3/10, et en tout état de cause, évites de dépasser 4 ou 5/10.
« Modifié: 10 décembre 2012, 23:06 par netmetrique »
Bernard Marchand
Site Netmetrique