Auteur Sujet: Je monte ma CORPET......toutes les questions que vous vous posez sur le montage  (Lu 91635 fois)

Hors ligne Fr. Tavernier

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 826
Bonsoir à tous,

Tout pareil que Frank, excellent même si l'on ne possède pas la bête, c'est toujours un plaisir de te lire Bernard et d'admirer ton ouvrage...

Une question sur le nickelage, en fait deux :

1. Que penses-tu des substituts de trychlo pour le dégraissage des pièces en métal ? Et préférés-tu alors l'essence F ?

2. Pour le nickelage, peut-on plonger des roues qui ont leurs bagues isolantes à la jante de monter par exemple ? Le bain ne risque pas d'attaquer le Delrin ? Je ne pense pas...mais... ;)

Merci par avance !

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2097
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)

...même si on ne possède pas le modèle en question.
 

Il n'est jamais trop tard.... Je pense qu'il reste quelques exemplaires de la série complémentaire.
« Modifié: 20 septembre 2013, 10:01 par netmetrique »
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2097
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)

1. Que penses-tu des substituts de trychlo pour le dégraissage des pièces en métal ? Et préférés-tu alors l'essence F ?


J'avoue que l'essence F marche pas mal. Il y a aussi tout simplement la lessive de soude à chaud (40-50°C), mais elle nécessite un rinçage et séchage soigné, surtout pour les pièces en acier.
 

2. Pour le nickelage, peut-on plonger des roues qui ont leurs bagues isolantes à la jante de monter par exemple ? Le bain ne risque pas d'attaquer le Delrin ?
 

Le bain est alcalin et n'attaque donc pas les pièces en plastique. Comme de plus le traitement se fait à froid, il n'y a aucun problème. d'ailleurs si tu regardes bien les photos, tu verras que lorsque j'ai nickelé les roues, les bagues en delrin étaient déjà en place. J'ai donc été obligé de les relier toutes par un fil de laiton. D'habitude je prend les roues par l'alésage dans une tige filetée avec des écrous intermédiaires qui assure en même le maintien des pièces et la liaison électrique, ce qui est beaucoup plus simple.
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne Fr. Tavernier

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 826
Merci Bernard, bon tu confirmes ce que je pensais pour le dégraissage, l'essence F n'est pas mal, quant au nickelage, j'avais bien vu que tu avais laissé les bagues en Delrin, d'où ma question, j'ai des roues PSC qui sont isolées à la jante et d'autre au moyeu, et comme je dois reprendre au tour le boudin, il faudra refaire le nickelage...

Merci  ;)

Hors ligne Robert Goyvaerts

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 801
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om
Jusque maintenant je n'ai pas lu une notice de montage qui était plus clair et compréhensible que celle de Bernard. Bien illustré et encourageant. C'est très apprécié...
Merci beaucoup  :)

Hors ligne mlm

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 3876
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om
Bon, on 0 en est où dans ce montage  :P

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2097
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
Bon, on 0 en est où dans ce montage  :P

Patience...
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2097
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
 Adaptons maintenant une suspension trois points tel que présenté dans mon message du 13 septembre.
En premier lieu on va légèrement modifier le châssis. Le débattement des essieux de quelques dixièmes de millimètre m’a paru pas trop faible. Il va donc falloir augmenter légèrement (environ 4/10 de millimètre) la profondeur des logements d’essieu. Ceci s’effectue sans difficulté avec une lime fine, même sur le châssis déjà monté.
 
1105-0


Dans les faits, vous pourrez voir sur le logement des boites situé à droite de la photo ci-dessous qu’il y a une partie non gravée. Il suffit de limer jusqu’à ce que cette gravure disparaisse, tel que sur le logement de gauche.
La traverse qui va porter le pivot avant est tirée dans une barre de laiton de 6x3. Elle est taraudée au centre à 3 mm pour le passage de la vis de réglage de la hauteur du châssis.
 

Cette traverse prend place au-dessus de l’essieu avant et vient s’appuyer, puis est soudée, sur  la partie du châssis intérieur prévu pour les ressorts, préalablement pliées à 90° à l’intérieur du châssis. Cette pièce devra être centrée, longitudinalement par rapport au châssis, le plus soigneusement possible pour que l’essieu avant prenne appui sur le centre de la vis pivot.
 

Les deux balanciers pour les essieux centrale et arrière sont découpés dans du laiton de 1mm. Les formes extérieures ne sont indicatives, le point le plus important étant cependant de respecter la distance de 2,2 mm entre les parties qui prendront appui sur les boites d’essieu et le fond de la fente d’articulation, afin de respecter la hauteur du tamponnement de la machine finie.
 

On supprime sur la traverse 11 la partie circulaire qui était destinée à recevoir le moteur du moto-réducteur RG4 fourni avec le kit original, puis on élimine les deux parties qui permettront le passage et l’appui des balanciers.
 

La traverse est mise en place sur le châssis puis fixée avec deux petits points de soudure. Bien vérifier que le haut de traverse est bien dans le plan du haut du châssis. La soudure définitive sera effectuée ultérieurement en présence du motoréducteur pour permettre un éventuel démontage ultérieur pour permettre un ajustement de cette traverse pour s’adapter au moteur.
 
On met en place les deux balanciers et on vérifie qu’ils peuvent osciller sans gêne.
 

Il ne reste plus qu’à remettre les essieux en place et, en tenant les roues, retourner le châssis et le poser sur le marbre en vue du régalage de la vis du pivot avant. On vérifie avec un trusquin que le châssis est bien horizontal puis on immobilise cette vis par un contre-écrou plat. Une goutte de vernis à ongle lorsque le montage de la loco sera terminé interdira tout déréglage accidentel.
 

« Modifié: 20 septembre 2013, 23:15 par netmetrique »
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne mlm

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 3876
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om
Comment as tu usiné  les deux balanciers

Hors ligne Fr. Tavernier

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 826
On va maintenant s’attaquer à la phase qui angoisse le plus les constructeurs novices de loco à vapeur, le montage et le calage de l’embiellage. Pas de panique. Si vous procédez soigneusement, le train de roue doit fonctionner du premier coup sans point dur (dans la mesure toutefois où toute les roues sont bien calées et les manetons tous percés sur le même diamètre).
 

De ce point de vue, je préfère la méthode British, qui te permet d'ajuster les paliers dans les châssis sans outillage particulier, et cet esprit de "Kitchen table modeler" est très répandu là-bas, et permet de s'affranchir des risques d'avoir un point dur, et très facilement avec la méthode du flexichas, reprise par Gérard Huet et maintenant Eric Verdebout Apogée Vapeur, qui à maintenant des kits pour le HO certes, mais qui facilite bien le travail des amateurs non outillés et qui angoisse comme tu le dis si bien pour le montage et calage des embiellages.. ;)

Evidement tout ceci n'enlève rien à la qualité de tin travail, que j'admire toujours autant !

Just my two cents...

Hors ligne mlm

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 3876
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om
On est parti du kit existant, il aurait fallu repenser complètement le  châssis.

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2097
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
De ce point de vue, je préfère la méthode British, qui te permet d'ajuster les paliers dans les châssis sans outillage particulier...

Je ne suis pas un fana personnellemnt de cette méthode à laquelle je préfère grandement la méthode qui était décrite anciennement sur le site de CMPM et qui est directement inspirée de la réalité.
 
Elle consiste à utiliser des bielles qui ne sont pas percées (sauf pour un essieu) mais qui comportent des cages rectangulaires dans lequelles viendront prendre place les paliers de maneton de forme extérieure carrée. Il suffit de pointer les boites directement, l'embiellage monté, en point milieu gauche ou droite et on est sur que l'entraxes des trous de bielles correspond exactement au entraxes des boites d'essieu.
 
J'ai utilisé plusieurs fois cette méthode qui m'a toujours donnée satisfaction.  C'est en particulier celle qui a été mise en oeuvre pour la 020 du Darjeeling dont tu trouveras une description plus claire sur la notice de montage disponible sur le site de PME : Notice montage 020 ClasseB Darjeeling
« Modifié: 21 septembre 2013, 13:32 par netmetrique »
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2097
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
On est parti du kit existant, il aurait fallu repenser complètement le  châssis.

Déjà qu'on a plus de travail que prévu......
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne mlm

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 3876
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om
Pour ceux qui se lancerait dans cette opération "suspension 3 points" , bien respecter la cote de 2.2mm(ne figure pas sur le dessin :D :D), entre le bas de la rainure en V qui sert au pivotement et le point d'appui sur les boites d'essieu

Hors ligne Fr. Tavernier

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 826
Oui, je comprends bien qu'il était trop tard pour reprendre le kit entièrement... ;)

C'était juste un idée comme ça pour ceux qui ne sont pas trop outillé, et qui n'ont pas l'âme d'un mécanicien comme Bernard !

Cela dit, je répète, travail implacable comme toujours... :)