Le modélisme à voie métrique et étroite > Les modèles du GEMME

Les Billards du GEMM (E)... A80 D et A150 D 2.

(1/11) > >>

mlm:
Pourquoi, n'y a-t-il pas un sujet ou plusieurs sur ceux qui furent les premiers du GEMM(E) ...  avec ou sans E ...
C'est vieux tout cela .

2ludin:
Comment ça, "c'est vieux" !!!!
Vieux toi-même.

malletslm:
Si les jeunes du Gemme et du forum veulent bien nous retracer l'histoire de ces deux engins (et, si possible, l'illustrer !!!  :P ), le - vieux  ;D - témoin que je suis (j'ai suivi le GEMM/E depuis sa création, mais de loin !) serait TRÈS intéressé ! ;)

Bernard JUNK:
Voilà, voilà, j'arrive !

Effectivement, je suis l'un de ceux qui ont assisté à la naissance de ces modèles. Voici l'histoire vue de mon côté.

Remontons 35 ans en arrière. Ah la vache 35 ans déjà ...

1985 :  le GEMM est créé en surfant sur la vague du HOm. À cette époque, sur une idée de Gérard Comellas, j'ai construit une gare de voie métrique à l'échelle zéro, et je l'ai présentée à une exposition de l'ALEMF à Metz. Durant cette expo, voyant cette gare sans matériel roulant, j'ai eu l'idée de construire un autorail Billard non motorisé pour agrémenter ce diorama. J'ai donc commencé par faire une caisse d'A80D en plasticard que j'ai apporté au Congrès de la FFMF à Châtellerault en mai 1986, congrès dont un des thèmes était justement la voie métrique et lors duquel les membres du GEMM se sont retrouvés pour la première fois. C'est à cette occasion aussi que Gilles Gayral a montré ses autorails  en Om en carton. Le président du GEMM de l'époque m'a alors encouragé à motoriser ma caisse d'autorail Billard, ce que j'ai fait et je l'ai apporté à Expométrique, le premier Expométrique en décembre 1986 ...

Voici l'engin. Soyez indulgents, il n'a pas les bons galbes de caisse et la toiture n'est pas géniale. C'est un peu un péché de jeunesse pour moi, c'était la première fois que je réalisais un truc pareil ...



Philippe Graveline, en voyant mon autorail, a alors décidé de s'en construire un. Ou peut-être plusieurs car il a réalisé les faces frontales sous forme de maitres-modèles qu'il a moulé en résine, procédé qu'il maîtrisait bien. Puis Philippe a fini par créer une caisse complète destinée à être moulée en résine. Devant la demande de quelques membres, le président du GEMM et Philippe ont alors décidé de proposer ce modèle aux membres du GEMM. Un artisan a été chargé du moulage de la caisse et du châssis, un autre de fournir la motorisation et les roues ... Et voilà le début de l'histoire de ce succès, car plusieurs dizaines d'exemplaires ont été commercialisés en une dizaine d'années.

Voici cet autorail. Je rappelle que c'est du Om.


Bernard JUNK:
Puisque Philippe Graveline avait les maitres modèles des faces frontales de cet autorail A80D, il a été facile de décliner les modèles.

Ainsi une remorque suivit rapidement :





Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique