Auteur Sujet: Colonies italiennes  (Lu 1067 fois)

Hors ligne JJB

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 1075
  • Echelle(s) pratiquée(s): HOm, HOe, On30, IIm
Re : Colonies italiennes
« Réponse #15 le: 10 novembre 2021, 10:58 »
Non, non Franco, c'est toujours intéressant ces lignes lointaines :)
J-J
Jean-Jacques

Hors ligne tyrphon

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2148
    • http://www.tyrphon-trains.fr/
Re : Colonies italiennes
« Réponse #16 le: 10 novembre 2021, 13:18 »
Tout-à-fait d'accord avec Jean-Jacques !  ;D
Jean-Pierre "Tyrphon" Dumont

http://photos.tyrphon-trains.fr/

Hors ligne Philippe Fontana

  • Membre confirmé
  • ***
  • Messages: 471
  • Echelle(s) pratiquée(s): G et S, accessoirement HOm
Re : Colonies italiennes
« Réponse #17 le: 10 novembre 2021, 13:53 »
Moi aussi, Franco,  j'aime bien tes explications mais je suis presque certain que je ne chercherai pas à reproduire ce type de réseau. Encore que, côté décor, voie et environnement, ça ne doit pas être très compliqué !
Amicalement
       Philippe

Hors ligne JJB

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 1075
  • Echelle(s) pratiquée(s): HOm, HOe, On30, IIm
Re : Colonies italiennes
« Réponse #18 le: 10 novembre 2021, 14:17 »
Oui, mais même sans vouloir représenter, c'est l'histoire qui est intéressante ;)
J-J
Jean-Jacques

Hors ligne Bernard JUNK

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 2217
Re : Colonies italiennes
« Réponse #19 le: 10 novembre 2021, 21:33 »
Et ce qu'il y a à côté de l'histoire, le tourisme par exemple ...

Hors ligne Franco Verzetti

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 1384
Re : Colonies italiennes
« Réponse #20 le: 21 novembre 2021, 17:57 »
Vu que la plupart s’est exprimée en tel sens, continuons la lecture de notre guide incluant aussi les aspects touristiques de notre voyage. Avant de partir j’ai fait une comparaison entre la carte publiée quelque message avant et la vision satellitaire qui nous donne une idée de la situation aujourd’hui et pas mal des choses sont encore reconnaissables.

Imaginons donc, après avoir admiré les mouvements de la locomotive pour se mettre en tête de notre train, de prendre place dans notre voiture ; un coup de sifflet et notre train se lance (on fait pour dire) en direction S croisant l’isthme qui relie le Plateau du Serpent à la ville, à notre droite, derrière le quartier indigène, on peut voir briller les salines (qui sont embranchées à la ligne) après 7 Km on arrive à Ambouli une petite oasis dont le puit permet de fournir Djibouti d’une quantité d’eau suffisante pour des importantes cultivations horticoles.
La ligne tourne à SO et emprunte des fortes rampes par des amples courbes sur un terrain désert et rocheux. Après 19 Km on arrive à Chebellé traversant le torrent qui porte le même nom per un viaduc de 28 m d’hauteur et long 156 m, la rampe devient plus douce et dans le paysage typique de cette portion d’Afrique, plain ou légèrement ondulé, la ligne se développe entre roches noires d’origine volcanique qui peuvent devenir vertes par la présence de sels de cuivre.
Au Km 52 Holl-Holl (alt. 463) et peu après un viaduc de 142 m et 22 d’hauteur sur le torrent homonyme ; au Km 70 un château d’eau. Bien que le terrain soit presque plat, la ligne dessine de nombreuses déviations pour éviter les tombes de saints musulmans. Au Km 72 Dasbiò (alt. 566) et au Km 90 Ali-Sabièt (alt. 670) dernière gare en territoire français, d’ici s’origine une piste vers le lac Dikkil et poursuivant parmi petites crêtes rocheuses au Km 98 on passe la limite avec l’Afrique Orientale Italienne. 

.... à suivre .... comme d'habitude toutes interventions et contributions seront les bienvenues
 
:)