Auteur Sujet: Je monte ma CORPET......toutes les questions que vous vous posez sur le montage  (Lu 101456 fois)

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2248
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
... bien respecter la cote de 2.2mm(ne figure pas sur le dessin :D :D )...

Sauf erreur de ma part : 5,5 - 3,3 = 2,2 ?

Ne vous en faites pas, le seule risque est d'avoir une loco un tout petit peu trop haute ou un peu trop basse. Une erreur d'un milllimètre se traduirait pas une erreur de 1 mm également sur la hauteur de tamponnement soit 43 millimètres à l'échelle.

Il y a de la marge non ?  ;D
« Modifié: 21 septembre 2013, 18:06 par netmetrique »
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne mlm

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 4482
  • Errant entre Seine & Marne et Médoc
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om
J'ai joué au Béta testeur, avec la suspension 3 points imaginée par Netmétrique...alors aujourd'hui découpe des balanciers et comme j'ai 2 châssis....il faut en découper 4.
 Dans un plat laiton  de 6X1 (l'Octant), j'ai découpé 6 morceaux de 40mm de long que j'ai soudé  pour en faire un barreau de 6 x 6 x 40 . Pourquoi 6 les 2 morceaux extérieurs sont des martyrs...La longueur de 40 permet de bien serrer le tout dans l'étau....
Pour les dimensions, j'ai collé un dessin à l'échelle 1 sur la face . Les cotes ne sont pas critiques à dit Netmétrique.... Il ne reste plus qu'a poussé la lime ....9563 coups de lime plus tard.....
 Un conseil ....Commencez par usiner les portées sur les boites d'essieu (l'arrondi se fera à la fin) , cela simplifie la prise de cote.....

1169-0

A suivre: Comment faire la rainure en Vé
« Modifié: 06 octobre 2013, 08:54 par mlm »
Un 0men con..., confit..., confiné et pour finir déconfit ... !

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2248
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
 Jusqu’ici, le châssis fonctionne mais les roues restent encore sur place lorsqu’on le lève. Pas très pratique…
En copiant la réalité, la notice originale préconise d’utiliser les barrettes pour maintenir les boites dans leur logement et de fixer ces barrettes avec des faux boulons. « … puis poser votre barette entre la roue et le châssis, retourner les extrémités des "vis" (102)…. » (Vis 102 : il s’agit de faux boulons moulés). Pas très clair et surtout pas très pratique pour la maintenance !
Aussi, lorsque j’ai monté mon premier exemplaire du kit il y a plus de vingt ans, j’avais essayé de remplacer ces faux boulons par de vrai boulons et écrous de 0,7mm. Le constat fut que leur mise en place tenait du casse-tête et j’en suis rapidement venu à trouver une autre solution.
 

Cette fois, j’ai cependant préféré faire une plaque unique plutôt que trois plaques séparées. Cette plaque est  taillée du laiton de 3/10 et vient se placer entre les deux longerons, en affleurant juste le bas du châssis.
 

Elle est vissée par quatre vis TF M6x4 dans des traverses intermédiaires taillées dans de la barre carrée en laiton de 3x3.
Le plan de cette plaque et des traverses sont donnés ci-dessous :
 


Les dégagements sur la plaque de fond au niveau des boites d’essieu sont  destinés à permettre un jeu suffisant de la suspension trois points. Ils ont été réalisés à la presse, après réalisation d’un jeu de poinçon/matrice idoine.
 


Pour une mise en place optimale des traverses lors de la soudure, les traverses sont vissées sur la plaque de fond en interposant une feuille de papier à cigarette huilée (pour empêcher une éventuelle soudure de la plaque sur les traverses) puis l’ensemble est inséré dans les longerons.
 

L’ensemble est retourné sur la plaque de soudure. Des cales percées pour le passage des têtes de vis sont insérées sous le châssis et les soudures sont réalisées en vérifiant bien que la plaque porte convenablement sur les cales. On est ainsi garanti que la plaque arrive juste au niveau du bas des longerons. 
 

 
 
« Modifié: 05 octobre 2013, 22:10 par netmetrique »
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2248
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
 Contrairement au modèle que j’avais monté il y a vingt ans et pour lequel je n’avais finalement pas monté les barrettes (Remarque : personne ne l’a jamais remarqué ce qui prouve que cela ne se voit que très peu une fois le modèle fini...), j’ai décidé de le faire ici. Pour ce faire des morceaux de laiton de 2/10 de 4,6 x 17,4 mm sont soudés sur la plaque de fond, bien centrés et dépassant à peine de l’extérieur des longerons.
Les faux boulons sont préalablement soudés sur les barrettes et soigneusement arasés à l’arrière. Ces pièces sont ensuite soudées sur la plaque de fond. Cette dernière opération peut grandement être facilitée en réalisant un petit gabarit en aluminium (pour ne pas être pris par la soudure) portant deux trous de 1,2 au niveau des fausses têtes de boulons. En procédant de cette façon, la soudure en bonne position ne prend que quelques secondes et vous regagnerez rapidement le temps pris par la réalisation du gabarit.
 

 

Il ne reste plus qu’à enlever la plaque, remonter le train de roue puis remonter et visser cette plaque. Le châssis est maintenant terminé (les chasse-pierres ne seront soudés qu’ultérieurement car ils risquent de subir quelques outrages lors de la suite du montage…).
 

Que ceux qui n’ont pas de presse à leur disposition se rassurent, la plaque de fond peut également être réalisée par soudure en s’inspirant du modèle ci-dessous. Cela sera juste un peu plus long mais les barrettes pourront être directement soudées sur la plaque.
 

 
NOTA : Ce montage nous a permis de constater qu’il n’y a pas assez de faux boulons dans les kits qui ont été livrés ! Je les ai ici décolleté dans du 6 pans de laiton de 1mm. Cependant nous préparons immédiatement un modèle maître et nous vous ferons parvenir les pièces complémentaires dès livraisons des grappes par notre fondeur… Encore toute nos excuses !
 
« Modifié: 06 octobre 2013, 08:52 par mlm »
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne mlm

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 4482
  • Errant entre Seine & Marne et Médoc
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om
Effectivement,  c'etait la reaction que j'ai eu......comment  faire sans presse.
Un 0men con..., confit..., confiné et pour finir déconfit ... !

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2248
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
... Il ne reste plus qu'a poussé la lime ....9563 coups de lime plus tard.....
 

Oh là ! Tu devrais changer de lime. Ça mord pas beaucoup...
« Modifié: 06 octobre 2013, 09:16 par netmetrique »
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne mlm

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 4482
  • Errant entre Seine & Marne et Médoc
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om
Pour la rainure en Vé......
J'ai reporté la cote (demi longueur + 1mm largeur inférieure du Vé) sur la tranche des balanciers , en utilisant la partie jauge de profondeur du pied à coulisse en butée sur une équerre à chapeau. Un coup à partir du coté droit du balancier, un coup à gauche et le bas de la rainure apparait entre les 2 traits.....
Avec une lime coulisse (Apogée vapeur ) de largeur 0.4mm, ouvrir une fente "verticale" au milieu des 2 traits (à l'oeil) . Elargir cette fente qui servira de guide avec une micro lime extra plate (ep 0.7mm....L'Octant) Se laisser quelques dixième de profondeur pour ajuster à la fin. Puis en inclinant la lime donné la forme en Vé . Finir les bords avec une lime barette (l'Octant) tout en ajustant la profondeur du Vé avec la lime extra plate.
 Après on dessoude le tout et on astique pour enlever les trace de soudure.

1207-0

 
« Modifié: 06 octobre 2013, 11:12 par mlm »
Un 0men con..., confit..., confiné et pour finir déconfit ... !

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2248
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
Pour ceux qui souhaiteraient se lancer, voici les dimensions de la version mécano-soudée de la plaque de fond de châssis :
 
 

Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne mlm

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 4482
  • Errant entre Seine & Marne et Médoc
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om
 Chouette, on va voir le châssis de Bernard à Sedan
Un 0men con..., confit..., confiné et pour finir déconfit ... !

Hors ligne Fr. Tavernier

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 853
Joli travail, toujours aussi impeccable ;) !

Hors ligne oursduluberon

  • Membre contributeur
  • ****
  • Messages: 1500
  • Echelle(s) pratiquée(s): HOe, 0e, 0m
Je me délecte à la lecture des exploits de nos deux amis, Bernard et Michel (pour respecter l'ordre alphabétique).

Je suis toutefois surpris par les moyens à mettre en oeuvre, surtout si je les compare à ceux dont je dispose.
Deux exemples:
- tarauder à M3 pour la vis de réglage de l'essieu avant (suspension 3 points brevetée BM ;)): si l'on n'a pas de taraud à sa disposition, peut-on souder un écrou?
- perçages à 24.4 mm d'entr'axe (là, je ne sais plus pourquoi :-\): comment respecter cette cote si l'on n'a pas au moins une table en croix, à défaut d'une fraiseuse?

Tout le monde aura compris que ce n'est absolument pas une critique des solutions proposées, bien au contraire, je trouve ça extrêmement instructif. Le seul but de ce message est de mesurer la distance qui sépare mon équipement (à mon avis correct en ce qui concerne la soudure et la peinture, mais faiblard en mécanique) de l'équipement requis pour le montage de la Corpet.

Deux dernier points:
- la Corpet ne possède pas de plaque de fond de châssis, puisqu'il faut en fabriquer une?
- Bernard peut-il nous en dire plus sur les technique de nickelage: voltage/ampérage, où trouver le liquide et le nickel, temps d'electrolyse, etc...  Enfin, quand il aura le temps ;D ;D ;D

L'Ours reconnaissant (par anticipation).
Le problème sur cette terre, c'est que les autres sont trop nombreux (Louis Scutenaire)

Hors ligne mlm

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 4482
  • Errant entre Seine & Marne et Médoc
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om
pour la cote de 24.4mm, tu peux utiliser ton pied à Coulisse comme compas...ou un trusquin à affichage numérique
Un 0men con..., confit..., confiné et pour finir déconfit ... !

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2248
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
- tarauder à M3 pour la vis de réglage de l'essieu avant (suspension 3 points brevetée BM ;) ): si l'on n'a pas de taraud à sa disposition, peut-on souder un écrou?
-

Tu peux effectivement souder un écrou. Mais c'est peut-être aussi l'occasion d'acheter un taraud M3 (et son foret de 2,5 mm associé) que tu as aura à disposition lorsque tu en auras besoin une prochaine fois. C'est comme ça qu'on monte doucement son outillage....


- perçages à 24.4 mm d'entr'axe (là, je ne sais plus pourquoi :-\ ): comment respecter cette cote si l'on n'a pas au moins une table en croix, à défaut d'une fraiseuse?

Je ne sais pas à quelle cote tu fais référence. Elle n'est peut-être pas critique et 24,3 ou 24.5 peut rester fonctionnelle...

Néanmoins, avec un peu de soin (et une bonne loupe dans mon cas car mes yeux ne rajeinissent pas), on peut tout à fait tracer à +- 1/10 sur de la tole.

Il suffit de prendre un pied à coulisse, de régler la bonne cote et bloquer sa position avec la vis de blocage, puis en appuyant un de bec sur le bord de la tole de tracer le trait correspondant avec une pointe à tracer fine, et surtout bien affutée, en s'appuyant délicatement sur le second bec.

On trouve maintenant à des prix tout à fait abordables des pieds à coulisse numériques qui facilitent le travail (même si la précision réelle est souvent inférieure à la résolution de 1/100 mm de l'affichage, tout au moins pour les modèles bas de gamme). 
 
 
- la Corpet ne possède pas de plaque de fond de châssis, puisqu'il faut en fabriquer une?

Comme je l'ai précisé dans le message, il n'y a pas de plaque de fond de châssis dans le modèle d'origine, mais les boites d'essieu sont maintenues, comme en réalité, par des barrettes fixé sur le châssis.
 
 
- Bernard peut-il nous en dire plus sur les technique de nickelage: voltage/ampérage, où trouver le liquide et le nickel, temps d'electrolyse, etc...  Enfin, quand il aura le temps

Promis, je fais ça dans quelques temps, mais pour l'instant je préfère finir le maître modèle des faux écrous pour que cela parte le plus rapidement possible chez le fondeur...
« Modifié: 06 octobre 2013, 22:01 par netmetrique »
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne netmetrique

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 2248
    • Site Netmetrique
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om, (O14)
...ou un trusquin à affichage numérique

Là c'est la solution luxueuse.
 
Encore faut-il avoir un bon marbre...
Bernard Marchand
Site Netmetrique

Hors ligne mlm

  • Administrateur
  • Membre contributeur
  • *****
  • Messages: 4482
  • Errant entre Seine & Marne et Médoc
  • Echelle(s) pratiquée(s): Om
Le nickelage....un truc pour la gazette...
Un 0men con..., confit..., confiné et pour finir déconfit ... !